Réduire les préjugés sexistes dans le processus d'évaluation

Voici quelques conseils à l'intention des évaluateurs :

  1. Avant de vous engager dans l'évaluation, pensez au penchant de tous les humains pour la partialité dans le jugement. Les ressources suivantes peuvent vous être utiles :
  2. Module de formation produit par les trois agences sur les préjugés inconscients et le processus d’évaluation par les pairs.
  3. Donnez-vous suffisamment de temps pour ne pas avoir à faire plusieurs choses à la fois quand vous évaluez une demande. Vous pourrez ainsi mieux corriger vous-même toute tendance partiale.
  4. Passez en revue les critères de sélection avant de passer à l'évaluation des demandes.
  5. Demandez-vous si votre évaluation changerait selon le sexe du candidat.
  6. Faites attention pour ne pas accorder trop d'importance à un élément d'information seulement ou à une première impression.
  7. Lorsque vous rédigez ou présentez votre évaluation :
    • évitez d'utiliser des attributs stéréotypés ou interpersonnels pour décrire le caractère et les aptitudes (p. ex. des mots comme aimable, travaillant, consciencieux, fiable, diligent, gentil, agréable, sympathique, compatissant, altruiste, généreux, attentionné, chaleureux, bienveillant, maternelle, etc.);
    • concentrez-vous plutôt sur les compétences et les réalisations scientifiques à l'aide de mots qui traduisent l'excellence du candidat comme chercheur (p. ex. inspirant, innovant, original, rigoureux, minutieux, influent);
    • songez à utiliser, s'il y a lieu, des adjectifs qui montrent que la personne (homme ou femme) se démarque (p. ex. superbe, excellent, extraordinaire, confiant, accompli, ambitieux, connaisseur, intellectuel, etc.);
    • utilisez le titre officiel et le nom de famille du candidat plutôt que son prénom et évitez d'évaluer la contribution d'un candidat à un travail selon l'ordre des auteurs, toutes les disciplines ne suivant pas une seule et même convention;
    • demandez-vous si votre commentaire soulève des doutes sans que ce soit votre intention (formulation négative, bémols, commentaires inexpliqués, faux compliments et remarques non pertinentes [p. ex. « pourrait faire un excellent leader » vs « est un leader reconnu »]).
Date de modification :