Information pour les établissements qui proposent des candidatures

Note de service

Équité, diversité et inclusion

Les établissements qui proposent des candidatures sont encouragés à favoriser la diversité à divers niveaux (p. ex. pour ce qui est de la discipline, du sexe, de la langue officielle, de l’origine culturelle et de la citoyenneté) lorsqu’ils décident des candidatures à soutenir pour le Programme de bourses d’études supérieures du Canada Vanier (BESC Vanier).

L’équité et la diversité doivent être prises en compte à toutes les étapes des processus de sélection/recrutement, de soutien des candidatures et d’évaluation des demandes de bourses Vanier. Le Secrétariat Vanier-Banting travaille activement à promouvoir l’équité et la diversité et à sensibiliser toutes les personnes qui participent à la sélection des boursiers Vanier aux préjugés implicites (ou inconscients). À cette fin, veuillez consulter la page Équité, diversité et inclusion.

Quotas aux établissements

Voir les quotas annuels pour les concours de 2021 à 2023

Les établissements canadiens admissibles reçoivent des quotas triennaux en fonction d’un total de 600 candidatures par organisme subventionnaire fédéral (le CRSH, le CRSNG et les IRSC). Les quotas triennaux ont été déterminés pour les concours 2021-2022, 2022-2023 et 2023-2024 comme suit :

La somme des deux montants est effectuée pour déterminer le financement total reçu par l’établissement qui présente des candidatures sous forme de bourses doctorales et de chaires. Ce total est ensuite converti en une fraction du financement total reçu par tous les établissements sous forme de bourses doctorales et de chaires. Cette fraction est multipliée par le quota triennal de 600 pour déterminer le quota final applicable à chaque établissement présentant des candidatures.

Remarque : Les quotas de BESC Vanier sont calculés pour une période de trois ans. Les quotas annuels sont déterminés en divisant par trois le total des attributions. Les quotas qui restent sont considérés comme des « quotas flottants » et peuvent être utilisés dans n’importe quelle année de la période de trois ans. Des quotas flottants sont inclus dans le concours actuel, mais ils ne s’appliqueront que lorsque le nombre de mises en candidature excède le nombre de quotas pour l’année en question.

Les établissements canadiens recevront un quota annuel dans le cadre de l’attribution sur trois ans. Aucun quota annuel inutilisé ne sera reporté à des années ultérieures. Les quotas flottants peuvent être utilisés dans n’importe quelle année des trois années financières.

Chacun des établissements admissibles se verra attribuer un quota distinct par chaque organisme dans le cadre du Programme de BESC Vanier. Pour obtenir des précisions, consultez la page sur les quotas.

Rappel! Les établissements peuvent nommer des candidats qui s'identifient comme Autochtones (Première Nation, Inuit et/ou Métis) sans que ces nominations soient prises en compte dans leur quota.

Les personnes qui souhaitent s’identifier comme candidats autochtones (Premières Nations, Inuits et/ou Métis) doivent remplir le Formulaire d’auto-identification volontaire pour les candidats autochtones du Programme de BESC Vanier [PDF (147 Ko)] et le joindre à leur candidature. Les administrateurs de recherche pourraient se servir du formulaire pour identifier les candidats autochtones.

Si l’établissement souhaite identifier des candidats autochtones, l’administrateur de recherche doit envoyer une liste de candidats s’identifiant comme Autochtones (Agence/nom) au Secrétariat Vanier-Banting (vanier@cihr-irsc.gc.ca).

Dates limites de présentation des candidatures

Le concours comporte deux dates limites pour les établissements :

Remarque : Le remplacement de demandes jugées inadmissibles ou refusées est interdit.

* Le terme « Autochtones » désigne les premiers peuples d’Amérique du Nord et leurs descendants. Dans le cadre de ce programme, les trois organismes reprennent la définition du terme « peuples autochtones du Canada » dans la Loi constitutionnelle de 1982, qui inclut les Indiens (Premières Nations), les Inuits et les Métis du Canada.

Lettres de mise en candidature (maximum de 2 pages)

(Cette pièce jointe doit respecter les lignes directrices énoncées dans les Normes de présentation des documents joints)

Lettres de mise en candidature : à remplir et à signer par le chef de département proposant le candidat

Les établissements doivent produire une lettre de mise en candidature, accompagnée d’un formulaire de demande, pour chaque étudiant proposé pour une BESC Vanier.

Cette lettre de mise en candidature doit être remplie et signée par le chef de département (ou par une personne occupant un poste équivalent ou un remplaçant désigné) proposant le candidat, et porter l’en-tête de l’établissement. Si le document est signé par une personne autre que le chef de département, il doit être clairement stipulé dans la lettre que le signataire a l’autorité de proposer des candidats au Programme de BESC Vanier.

La lettre de mise en candidature ne doit pas excéder deux pages. Elle offre à l’établissement l’occasion de présenter au comité de sélection ce qui rend le candidat unique. Il s’agit de l’objectif principal de la lettre de mise en candidature.

La lettre doit mettre en valeur les raisons qui ont motivé le choix du candidat. Elle donnera au comité une idée des réalisations du candidat, parlera du caractère exceptionnel du candidat et expliquera comment l’établissement profite à l’étudiant et favorise son développement (p. ex. quels types de bénéfices ou d’avantages l’établissement offrira). La lettre doit faire état des points suivants :

  1. Raisons qui ont motivé le choix du candidat :
  2. Milieu de formation en recherche :
    • Décrivez en quoi le choix du directeur de recherche est approprié sur les plans des ressources, du financement, des publications, et autres résultats de la recherche et du milieu de la formation et de la recherche, notamment la contribution financière, les installations, les ressources et le personnel mis à la disposition du candidat pour l’aider à mener à bien la recherche proposée et développer son potentiel de leadership.
    • Expliquez en quoi les intérêts et les antécédents de recherche de l’étudiant et du directeur de recherche cadrent avec les priorités de l’établissement. (Assurez-vous que la revendication sur le caractère unique du milieu de la recherche est exacte.)
    • Précisez quelles sont les ressources de votre établissement concernant les politiques et protocoles préétablis en matière de recherche (p. ex., les principes PCAPMD des Premières Nations ou les protocoles établis par les Inuits ou les Métis du Canada; les autorisations en matière de recherche qui comprennent des humains, des animaux ou des biorisques).
      • Dans le cas des demandes où la recherche proposée implique respectueusement les communautés autochtones, décrivez comment les relations sont établies avec les communautés concernées afin d’obtenir leur collaboration à la recherche proposée et de promouvoir la réciprocité pour ce qui est des avantages retirés du processus de recherche et des résultats de la recherche. Décrivez tout soutien offert pour favoriser la collaboration entre le candidat, l’établissement qui propose la candidature et les communautés/partenaires autochtones.

        La prise en compte des concepts clés suivants doit être démontrée dans la déclaration du directeur de recherche :

        • Connaissances autochtones ou traditionnelles
        • Réciprocité
        • Communauté
        • Respect, pertinence et contributions

      Pour en savoir plus, veuillez consulter la page sur l’équité, la diversité et l’inclusion.

    • Expliquez comment le directeur s’engage à se libérer pour aider le candidat à faire progresser sa carrière et son leadership.
    • Si possible, décrivez la faculté ou le groupe de recherche avec lequel le candidat aura l’occasion d’établir des rapports et en quoi l’université canadienne appuiera le candidat dans le développement de son potentiel de leadership. Sinon, précisez les raisons pour lesquelles le candidat n’a pas sélectionné de directeur ni de milieu de recherche.
  3. Justification de recruter le candidat :
    • Expliquez comment le milieu de recherche de l’établissement favorisera les intérêts de recherche et les compétences en leadership de l’étudiant.
    • Décrivez l’engagement du département ou de l’université quant aux avantages qu’il ou elle offrira au boursier potentiel.
  4. Recrutement :
    • Indiquez en quoi la candidature proposée par l’établissement favorise le recrutement de nouveaux candidats canadiens ou étrangers au sein d’établissements canadiens.
    • Si le candidat proposé a obtenu un diplôme de votre établissement, expliquez les raisons pour lesquelles il est dans l’intérêt du candidat de poursuivre ses études au même établissement (c.-à-d. établissement payé/de recherche ou affilié, directeur ou codirecteur de recherche, accès à du matériel spécialisé).
  5. Équité, diversité et inclusion :
    • Mettez en valeur la façon dont la situation personnelle du candidat (y compris en ce qui touche le genre, la race, la diversité, la capacité, la sexualité, les disparités en santé, l’accès à l’éducation, etc.) a contribué à façonner son parcours et rehausse l’excellence de son profil.
    • Expliquez la manière dont la mise en candidature de cette personne favorise le recrutement de personnes faisant partie de groupes sous-représentés en recherche, et commentez l’engagement de l’université à favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion dans le cadre des processus de recrutement et de mise en candidature.
    • Reportez-vous à la section Équité, diversité et inclusion sur le site Web Vanier pour de plus amples renseignements.

La création d’un milieu de la recherche équitable, diversifié et inclusif au Canada est essentielle à la conduite de travaux de recherche inédits, de qualité exceptionnelle et susceptibles de générer des retombées, qui permettront de saisir des occasions et de résoudre des problèmes mondiaux.

Pour ce faire, il incombe à tous les membres du milieu d’y mettre du sien, y compris les candidats, les membres des comités de sélection, les répondants, les établissements et les trois organismes.

Les établissements peuvent contribuer aux efforts des trois organismes pour lutter contre les obstacles systémiques, les préjugés explicites et inconscients, ainsi que l’iniquité en favorisant le recrutement de personnes faisant partie de groupes sous-représentés en sciences et en veillant à offrir un appui solide aux candidats issus de ces groupes dans le processus de demande.

Le Secrétariat Vanier-Banting reconnaît que certaines circonstances peuvent véritablement avoir une incidence sur le dossier des réalisations de recherche d’un candidat. Il invite donc les établissements à mettre en valeur dans la lettre de mise en candidature la façon dont la situation personnelle du candidat a influé sur son parcours et à expliquer la manière dont la mise en candidature favorisera l’équité, la diversité et l’inclusion dans le milieu de la recherche.

Relevés de notes officiels

L’établissement doit inclure les documents suivants dans les dossiers de candidature qu’il soumet au Programme de BESC Vanier :

  1. Relevés de notes officiels
  2. Résumé des relevés de notes de l’étranger (facultatif)

Tous les relevés de notes postsecondaires doivent être inclus dans le dossier de candidature. Si les relevés comprennent des crédits obtenus dans un collège ou un cégep (collège d’enseignement général et professionnel) convertis en crédits universitaires, prière d’inclure les relevés du collège ou du cégep uniquement si les équivalences n’apparaissent pas dans le relevé universitaire. Une copie de la légende de chaque relevé (verso du relevé) doit être comprise; le texte du relevé doit être à l’horizontale et doit être téléchargé en ordre chronologique.

Remarque 1 : Les copies certifiées conformes des relevés de notes officiels de l’université seront acceptées. Une copie certifiée conforme se définit comme une copie d’un document original (ou de la traduction d’un document original, si le relevé officiel n’est pas rédigé en anglais ou en français). Le Secrétariat Vanier-Banting (le Secrétariat) acceptera les copies des relevés de notes officiels si l’établissement qui propose la candidature certifie qu’elles sont des copies conformes.

Les relevés de notes officieux seront acceptés des établissements proposant une candidature, seulement pour les programmes terminés ou en cours à l’établissement en question, et seulement si l’établissement sera en mesure de fournir un relevé de notes officiel sur demande. Tous les relevés doivent être lisibles pour le comité de sélection et doivent inclure le nom ou le logo de l’établissement. Autrement, le Secrétariat n’acceptera que les relevés officiels de la part de l’établissement proposant votre candidature.

Remarque 2 (RÉVISÉE) : Les établissements proposant la candidature d’étudiants qui joignent un relevé de notes de l’étranger doivent inclure un résumé de 250 mots en format PDF au début du relevé qui décrit les différences entre le système de notation de l’établissement étranger et celui d’établissements canadiens équivalents, ou qui explique les titres et diplômes de l’étranger en précisant leurs équivalents canadiens.

Date de modification :